L'engagement de responsabilité sociétale
des entreprises coopératives et agroalimentaires

AFAQ 26000 : comment ça marche ?

L’ISO 26000 est la seule norme internationale qui propose aux entreprises et organisations une méthode pour s’approprier et mettre en œuvre la RSE.

 

Elle invite à prendre en compte 7 principes de responsabilité sociétale et à articuler sa démarche autour de 7 questions centrales :

  • la gouvernance de l’organisation,
  • les droits de l’Homme,
  • les relations et conditions de travail,
  • l’environnement,
  • les loyautés des pratiques,
  • les questions relatives aux consommateurs,
  • les Communautés et développement local.

 

L’intégration de la relation aux parties prenantes ainsi que la nécessité à mettre en place des mécanismes de gestion de sa démarche (amélioration continue, communication, évaluation…) figurent également dans les recommandations de l’ISO 26000.

 

Le modèle d’évaluation AFAQ 26000 s’appuie sur la norme ISO 26000 qu’il couvre en totalité. Cet outil est structuré selon le schéma fonctionnel d’une entreprise, il privilégie ainsi une approche pragmatique et pratico pratique.

 

Evaluation pragmatique, la méthode AFAQ 26000 offre la possibilité à toute organisation (entreprise, association, administration, syndicat…) de mesurer la maturité de sa démarche RSE selon la norme ISO 26000, quel qu’en soit son degré d’avancement : du simple état des lieux à la valorisation d’actions déjà bien engagées.
 
Des approches sectorielles ont été développées pour les entreprises du secteur agroalimentaire (1ère déclinaison sectorielle), du paysage, le logement social, les métiers de la communication, les Scop du BTP ou encore les Vins du Pays d’Oc (IGP – indication géographique protégée).

 

Processus d'évaluation

 


1. Préparation de l’évaluation
 
Vous identifiez, avec votre évaluateur, au moins cinq parties prenantes, pertinentes au regard de vos activités et enjeux de développement durable, à rencontrer parmi vos clients, les fournisseurs, les collectivités locales... 

L’évaluateur recueille les données (revue documentaire, inventaire des différents indicateurs existants) puis définit le plan d’évaluation.
 
2. Evaluation sur site
 
L’évaluateur collecte les approches, pratiques et résultats et réalise les analyses documentaires associées. Cette étape, centrée sur le dialogue avec l’entreprise, implique la rencontre avec la direction et les collaborateurs, la visite de sites (chantiers...), la rencontre avec vos parties prenantes externes pour enrichir l’analyse.
Une consolidation multisites est réalisée si nécessaire en fonction de votre situation.
Une animation de focus-groupe peut-être proposée afin d’évaluer et partager collectivement les pratiques.
 
3. Analyse, rapport et communication
 
L’évaluateur détaille les points à pérenniser et les pistes d’amélioration, il vous informe de votre score global.
Vous recevez votre rapport d’évaluation ainsi que l’attestation AFAQ 26000 et téléchargez votre kit de communication : logo et charte graphique, éléments de langage, affiches, bannières animées…
 
A l’issue de l’évaluation réalisée par AFNOR Certification, organisme indépendant, vous obtenez un rapport d’évaluation (état des lieux de vos pratiques RSE) ainsi qu’une note vous situant sur une échelle de 1 000 points, correspondant à l’un des quatre niveaux de maturité.
 
Jusqu’à 300 points : Initial
De 301 à 500 points : Progression
De 501 à 700 points : Confirmé
A partir de 701 points : Exemplaire

 

 

Pour plus de renseignements contactez :

 

Anne-Eugénie GASPAR – Coordinatrice nationale RSE Agro-3D pour le Groupe AFNOR

Mail : anneeugenie.gaspar@afnor.org  

Tél : 05 57 29 14 33 / 06 77 10 48 93